• LE CHEMIN DE LA CONNAISSANCE
  • CAUSETTES : extravertie/bcbg/medisante
  • DESIR
  • ATTENTE
  • SEDUCTION
  • RENCONTRE
francesca

francesca

peintre, sculpteur

contact :

06.43.69.69.83

 

 

 

 

 

 

 

"Toute oeuvre artistique se métamorphose dans la rencontre et s'enrichit du regard de chacun. N'en est-il pas de même pour les humains ?"

 

 

 

 

 

Peindre et donner du contour à ce qui fait qu'un Etre n'en est pas un autre, à ce qui fait qu'un peuple, une civilisation, vit, s'agite, se débat, évolue, à ce qui donne du sens à notre vie. C'est à notre intériorité que l'artiste s'adresse, qu'elle s'intéresse. C'est l'humain qui la fascine, dans ses forces et dans ses faiblesses, dans sa diversité, et dans ce qu'il crée. Il est l'arbre qui cache la forêt, l'abeille qui fait le miel et celui qui aimerait bien se cacher pour ne pas mourir.

La beauté est en lui mais il ne le sait pas toujours.

 

Vous l'aurez compris, les thèmes qui font l'actualité, notre actualité, l'inspirent et elle puise ses "ressources" dans la pépinière de ses diverses manifestations, qu'elles soient intellectuelles ou sensorielles.

 


 

 

"Son atelier moyennageux aux pierres blanchies, à la lumière d'un jardinet, semble jaillir d'un grimoire de "Dark Cristal" ou du "Seigneur des anneaux". Artiste libre, francesca dégage aussi cette allure du temps passé, en chapeau des années folles, entourée de ses sculptures féminines aux rondeurs épurées, de ses tableaux ésotériques en diable, de troncs d'arbres de Brocéliande aux racines rebelles et de puissants cadres faits de ses mains. Quand francesca conte sa mère, Germaine Loriot, qui disposait de "pouvoirs mystérieux", elle vagabonde encore dans un bel imaginaire, entre "magie et alchimie".

 

 

A Talence, au square R. Maran, chacun apprécie sa statue "Si Dieu était une femme...", au titre un rien "provoc" inaugurée en juin 2005. La femme, à travers son corps, ses sentiments, sa maternité ou sa sensorialité, demeure au coeur de son parcours riche, "dans le caractère", où elle revendique le "refus de la même facture".

Parmi certaines de ses sculptures, au style primitif proche des Inuits ou de la Préhistoire, on trouve des femmes aux belles hanches, une autre tenant son bébé contre son épaule.

 

 

"Les fléaux de notre temps". Son oeuvre peinte plonge à l'écoute du monde et des "phénomènes sociaux", évoquant tour à tour les dégâts du 11 septembre, le débat sur la laïcité, le "rejet de la vieillesse par les enfants", les femmes en burkas en Afghanistan, les "sept péchés capitaux", au style des cartes imagines du tarot de Marseille, l'alcoolisme ("au bout de la nuit") et le sida, évoqué dans "l'épée de Damoclès" (avec "la main de la peur").

 

Elle offre également un retour vers des beautés sereines, à la Baudelaire, dans des tableaux comme "Planète in love".

Férue de belles chansons de France, de Piaf à Ferré, francesca envisage aussi de peindre des "portraits de textes", de ces "musiques qui transportent". Intègre, elle précise que "l'art n'est pas un produit fini"...

 

Christian Le Vraux

 

 

 

EXPOSITION chez GABRIEL

EXPOSITION de Sculptures/bronze :

Restaurant GABRIEL

10 place de la Bourse

BORDEAUX

tel. 05.56.30.00.80

 

Très beau lieu à découvrir absolument : élégance et sobriété face au MIROIR d'EAU, dans l'axe des 3 GRACES !

"Mes femmes roucoulent dans cette atmosphère et, caressées par une lumière sublime, elles osent un clin d'oeil aux Belles qui trônent sur cette place emblématique".


AWARD 2010

Récompense : THE ART SILVER AWARD 2010 - 2e attribution

http://www.artmajeur.com/0/art-awards/artmajeur_art_award_2010_169246.pdf


NOUVEAUx BOOKs

2 nouvelles adresses, 2 nouveaux espaces, sur :

- www.francesca-art.com

- www.myspace.com/francesca_art